LE KYUDO

Le kyudo, tir à l’arc, est un art martial traditionnel japonais. Hérité des pratiques ancestrales des samouraïs, il a perdu sa vocation guerrière pour se transformer en une pratique où le corps et son esprit sont mobilisés. A l’opposé de l’archerie occidentale, le but de sa pratique n’est pas tant d’atteindre la cible que de réaliser un équilibre intérieur dynamique. Le kyudo est transmis traditionnellement de maître à élève de façon bénévole.

Comme tout art martial bien compris, le kyudo est bien plus qu’un simple sport. En effet, une fois les mouvements de base acquis, commence la longue recherche personnelle qui vise à une harmonie intérieure et à une harmonie avec les autres. C’est là qu’interviennent la recherche de l’esthétique, la maîtrise du mental et le dépassement de soi.

Bien que le kyudo trouve ses origines dans la « voie du guerrier » (bushido), qui exaltait la dignité de la guerre et du combat, il est devenu à l’époque moderne la voie de « l’honnête homme » véritable, le chemin qui conduit à la bienveillance. Lorsqu’un archer tire, son attitude reflète le plus fidèlement possible ce qu’il est véritablement. Un lâcher correct survient quand l’archer trouve l’équilibre dans l’harmonie.